lundi 21 janvier 2013

Pourquoi met-on une fève dans la galette des rois ?

Le 6 janvier, en France, les chrétiens célèbrent l'Epiphanie pour commémorer l'arrivée des Rois mages, venus rendre hommage à l'enfant Jésus. A cette occasion, la coutume veut que l'on glisse une fève dans un gâteau et que l'on " tire les rois ".
Cette tradition s'inspire d'une fête romaine nommée " les saturnales ": dans l'Antiquité, pendant 7 jours, au début du mois de janvier, on organisait de grands banquets en l'honneur de Saturne. Maîtres et esclaves se retrouvaient alors sur un pied d'égalité. Parmi les esclaves, on tirait au sort un homme qui devenait le roi de la fête et, pendant une semaine, il pouvait se comporter comme un citoyen romain.
Au moyen âge, on perpétua cette tradition avec la fête des fous : durant une journée entière, les domestiques devenaient les seigneurs et inversement. Le roi désigné était celui qui avait pioché la fève dans un gâteau.
On cachait à l'époque une vraie fève, cette plante proche du haricot, cultivée pour ses graines. Cette coutume païenne se confondit peu à peu avec la cérémonie chrétienne de l'Epiphanie. Au fil des siècles, la fève fut remplacée par une fève en porcelaine.
-